La peinture et le jeune enfant


C’est un atelier que j’adore mettre en place et toujours très attendu par les enfants de la crèche.

mains-d-enfant-peinture

Lorsqu’il peint, l’enfant de 2/3 ans n’a pas de visée esthétique au départ, il ne cherche donc pas à produire quelque chose.
A ce stade, Freud parle du « stade anal » ; une période ou l’enfant aime se salir les mains et surtout laisser des traces.
Alors la peinture, activité dite compensatrice va le plonger dans une véritable découverte sensorielle.

Pour lui, c’est un pur plaisir de manipuler les textures et les outils, de laisser une trace sur différents supports et de jouer avec toutes ces couleurs. A travers la peinture, l’enfant s’exprime et créer mais doit aussi respecter quelques règles comme le respect de chacun (ne pas toucher la feuille des autres enfants par exemple).
Elle favorise aussi son esprit d’initiative (l’enfant fait ce qu’il veut du matériel proposé dans la limite du raisonnable) et le vocabulaire (on va verbaliser ce que l’enfant fait, ce qu’il utilise).

La peinture c’est avec des pinceaux, des rouleaux, des tampons, les doigts mais aussi avec des bouchons, des brosses à dent, des cotons tiges,des bouchons de liège ou encore des petites voitures, une pomme de terre ou une éponge…
A vous d’inventer…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>